Interventants.

Prof. Ute Wolf-Schnurrbusch

FMH Ophthalmologie und Ophthalmochirurgie
Swiss Eye Experts, Zürich

En cas de sécheresse oculaire, la surface de l’œil n’est pas bien mouillée. Ce phénomène peut avoir différentes explications et entraîner des symptômes variés. Il faut avant tout procéder à une anamnèse, avec un relevé détaillé des résultats diagnostiques. Certains facteurs extérieurs, comme un long travail devant l’écran, une atmosphère ambiante sèche ou des substances chimiques (p. ex. cosmétiques) ont une incidence sur la sécheresse oculaire, de même que l’équilibre hormonal, certains médicaments, le bilan hydrique, certaines maladies ou l’alimentation.

Un programme individuel en plusieurs étapes, allant des collyres hydratants au traitement Eye-Light®, en passant par le nettoyage du bord des paupières, permet de sortir du cercle vicieux de la sécheresse oculaire.

 

CV

Prof. Ute Wolf est ophtalmologue depuis plus de 30 ans, dont 15 ans à Berne. Elle travaille aussi à Zurich depuis 2016. Elle dirige à l’Inselspital de Berne les consultations spécialisées dans les soins des paupières et des voies lacrymales et forme les jeunes médecins. Elle est professeure à l’université de Berne depuis 2019. Elle a fait des visites d’études au Schepens Eye Research Institute (affilié à la Harvard Medical School Boston, MA, U.S.A.) et au Moorfields Eye Institute (Londres, Royaume-Uni).

Il y a quatre ans, elle a ouvert la Swiss Eye Clinic à Zurich, un centre de compétences pour la sécheresse oculaire, la chirurgie des paupières et des voies lacrymales et les maladies de la rétine.

« Retour à l'aperçu