Interventants.

Prof. (i.R.) Joachim Köhler

ou comment passer de la simplicité à la pluralité

Les verres de lunettes ont gagné en attractivité grâce à une grande variété de produits. La multivente a ainsi plus que jamais le vent en poupe. Le temps où une paire de lunette devait répondre à toutes les attentes est révolu. Les client e s recherchent désormais la flexibilité: à chaque situation, sa paire de lunettes !

Dans son exposé, Joachim Köhler explique pourquoi la vente ne doit pas se limiter à la promotion de produits et à un service de conseils. Elle doit bien plus être envisagée comme une stratégie de suivi clientèle, qui englobe l’examen de la vue comme la multivente. Un concept qui se prête parfaitement à l’optométrie: faites donc de votre salle de réfraction un point de vente!

Dans un monde de plus en plus numérisé, il est primordial de pouvoir offrir aux clientes un service individualisé et compétent. Le succès de cette approche – et de l'entreprise – dépend avant tout de la maîtrise du personnel spécialisé à gérer le contact avec la clientèle. Ces collaborateurs et collaboratrices méritent donc une attention particulière et un soutien ciblé.

Il s’agit d’abord de promouvoir leurs compétences, pour ensuite les faire valoir. Pour répondre aux exigences de l’entreprise, ces employées ont besoin d’instructions précises, mais aussi de se sentir appréciées et d’être reconnues.

 

CV

Joachin Köhler est né le 20 mai 1951 à Schleswig.

Après des études d’opticien à Hanovre, il entre en 1972 à l’école professionnelle publique d’optique de Berlin (SFOF, l’actuelle Staatliche Fachschule für Optik und Fototechnik) où il obtient en 1975 son diplôme d’opticien. Titulaire d’une maîtrise d’opticien et de spécialiste en lentilles de contact, il y retourne comme collaborateur au début des années 1980.

Lorsque le cursus Optique/Optométrie de la SFOF de Berlin est intégré à la fin des années 1990 à la haute école technique professionnelle de Berlin (l’actuelle Beuth-Hochschule-Berlin), Joachin Köhler devient professeur de haute école. Il y demeurera responsable des domaines de l’optique/optométrie et du marketing des services jusqu’à sa retraite en septembre 2016.

Mais loin de lui l’idée de se retirer de la vie active. Il reste très engagé: conférencier, auteur d’ouvrages spécialisés, ou encore conseiller d’entreprise.

« Retour à l'aperçu