Interventants.

Sarah Ferreira

Le contrôle ultérieur en lentilles de contact est peut-être un acte fréquent et quotidien pour la plupart des optométristes, mais il est essentiel que son but, son utilité et sa forme soient respectés au mieux, voir même améliorés. Si les lentilles de contact deviennent de plus en plus abordables au niveau de leur prix et de leur accessibilité, ceci ne va pas obligatoirement diminuer le pourcentage de drop out et de complications. 

Le contrôle ultérieur des lentilles de contact aussi simple qu’il soit, reste une partie de notre activité essentielle dans notre travail quotidien. Cette présentation a pour but de sensibiliser sur les gestes essentiels à faire pour tous les contrôles de lentilles, définir ou revoir à quel rythme ils devraient être faits, selon le type de lentilles portées et saisir les avantages que le contrôle ultérieur peut apporter à notre entreprise et à notre profession d’optométriste.

 

CV

Après sa formation d’opticienne (CFC), et l’obtention de la maturité fédérale technique en 2010, elle a travaillé en tant qu’opticienne avant de rentrer à la haute école d’Optométrie à Olten en 2011. En 2014 suite à l’obtention de son Bachelor en Optométrie et de son diplôme européen en Optométrie, elle a travaillé à l’hôpital ophtalmique Jules Gonin. Elle travaille également au Centre Lentilles de Contact, Philippe Seira à Lausanne où elle s’occupe principalement d’adaptation de lentilles de contact. En parallèle à son activité de contactologie, elle enseigne des branches techniques depuis 2016 à l’EPSIC Lausanne aux apprentis opticiens. De plus elle est présidente et membre fondatrice de l’Association des Optométristes Romands (AOR).

« Retour à l'aperçu