Interventants.

Hartmut Dworak

Le marché de l’optique est confronté à de nouveaux phénomènes.

Alors que les attentes et impératifs visuels ne cessent d'augmenter et que les besoins en aides visuelles se multiplient au fur et à mesure que la population vieillit, les lunettes se transforment en un produit de mode et le facteur sécuritaire devient toujours plus important. À qui les consommateurs s’adressent-ils dès lors pour satisfaire leurs besoins?

Marché des verres correcteurs

Dans ce domaine, la Suisse est à la pointe dans de nombreuses disciplines. Si la gamme des produits proposés ainsi que le niveau des prix sont corrects, le marché continue malgré tout de disposer d’un fort potentiel de croissance. Il est donc encore possible pour les opticiens et opticiennes indépendant e s de se développer. En dépit d’un volume restreint et de la pression exercée sur les prix, le marché doit absolument viser la croissance.

Perspectives

Les chiffres actuels permettent-ils de prévoir l'avenir et de détecter les tendances de demain?

 


 

CV

Après des études en économie à Munich, Hartmut Dworak débute sa carrière professionnelle dans le monde du sport et de l’automobile. En 1979, il se tourne vers l’optique et rejoint Essilor. Il occupe différentes fonctions de cadre tout d’abord en Autriche, puis en Allemagne et finalement en Suisse, où il devient responsable de l'ensemble des activités d’Essilor sur sol helvétique en tant que Country Manager. Aujourd’hui, il est consultant.

« Retour à l'aperçu