Exposés OPT-X19.

Adrian Gögl

Depuis de nombreuses années, le marché des montures de lunettes est dominé par une industrie et des procédés traditionnels qui reposent essentiellement sur le travail du métal, de l'acétate et le moulage de plastique par injection. L’arrivée des méthodes de fabrication additives et l'accès toujours plus facile à la technologie 3D ont permis aux jeunes entreprises innovantes de gagner des parts du marché. De leurs côtés, les entreprises lunetières renommées et solidement implantées dans une tradition plutôt commerciale s’initient à l'art de la production.

Comment les nouvelles technologies influencent-elles la création de lunettes?

Quels sont les avantages et les inconvénients des méthodes de fabrication additive?

Faut-il s’attendre à des changements ou tout restera-t-il comme avant?

 

CV

Après une formation d’opticien et une maturité professionnelle, Adrian Gögl obtient en 2014 un Bachelor en design industriel et de produit. Dans le cadre de sa thèse, il s’intéresse tout particulièrement à la thématique de la création de lunettes au moyen de la fabrication additive. Il travaille depuis 2015 comme designer et responsable de projet dans le département de recherche et de développement de götti Switzerland. Il est également membre de la Swiss Design Association. Marié et père de deux petites filles, il passe la plupart de son temps libre à changer les couches, faire la cuisine et lire des histoires.

« Retour à l'aperçu